Société Belge d'Endoscopie Digestive (SBED)
Société Belge d'Endoscopie Digestive (SBED)

COLONOSCOPIE

Société Belge d'Endoscopie Digestive (SBED)

 

 

INFORMATIONS MEDICALES PREALABLES

• Qu'est-ce qu'une colonoscopie?

La colonoscopie est l' exploration du gros intestin (ou colon) ainsi que, dans la plupart des cas , de la fin de l'intestin grêle (ou iléon terminal). Cette exploration se fait à l'aide d'appareils souples (ou endoscopes) munis de systèmes optiques permettant de visualiser les parois (ou muqueuses) et de détecter ainsi la présence d'éventuelles lésions. Cet appareil est introduit par l'anus.

• Pour quelles raisons une colonoscopie peut-elle être proposée?

L'inspection de la muqueuse du colon permet de détecter les lésions susceptibles d'expliquer les plaintes que vous présentez (douleurs, troubles du transit intestinal, pertes de sang, ...) ainsi que de dépister des lésions pré-cancéreuses (ou polypes). Pendant l'examen, des biopsies (prélèvements de la muqueuse à l'aide d'une pince) peuvent être réalisées, afin d'examiner les fragments ainsi obtenus au microscope. Pendant l'examen également, des polypes (excroissances de la muqueuse, dont certaines peuvent devenir des cancers) pourront être enlevés. Il existe plusieurs techniques à cette fin, et le médecin pourra vous informer sur celles qu' il utilise. La grande majorité des colonoscopies sont dites complètes ou totales. Cela signifie que l'entièreté du colon va être examiné. Dans certains cas bien sélectionnés, le médecin pourra ne demander qu'une exploration de la fin ou partie distale de l'intestin.

• Comment se passe la colonoscopie?

La préparation à la colonoscopie peut varier d'un centre à l'autre, avec cependant des grandes lignes constantes:

  • Le patient doit être à jeun
  • Le colon doit être propre: certains centres proposent une légère diète (sans déchets) et la prise de laxatifs la veille de l'examen. Le point le plus important de la préparation est le lavage de l'intestin par des liquides adaptés, qui devront être avalés en quantité suffisante (plusieurs litres). Si vous prenez des médicaments de manière chronique, il faut en informer le médecin qui prendra les mesures nécessaires. En effet, la préparation peut gêner l'absorption de certains médicaments.

L'examen lui-même est réalisé sous sédation (un calmant est administré et la dose est adaptée à la demande) ou sous anesthésie générale (ou narcose). Cette dernière a l'avantage d'être plus confortable puisque totalement indolore. En effet, pendant la colonoscopie, de l'air est insufflé pour distendre les parois et donc mieux les inspecter, ce qui, combiné à la progression de l'endoscope, peut provoquer des sensations désagréables et des douleurs. Concernant la narcose, il appartient au médecin anesthésiste de fournir les renseignements.

En raison de la préparation à l'examen, et de la surveillance après l'administration de calmants ou après l'anesthésie, la colonoscopie se déroule en hospitalisation d'un jour. Il appartient au médecin de vous permettre de rentrer à domicile après l'examen, ou de vous demander de rester à l'hôpital pour surveillance (une nuit est souvent suffisante), par exemple après l'ablation de polypes. Comme le fait de devoir rester plus longtemps à l'hôpital dépend des lésions découvertes pendant celui-ci, il est impossible a priori d'affirmer que le retour à domicile se fera toujours le soir-même. Lorsque ceci est possible il est interdit de conduire un véhicule et il convient donc de prévoir un moyen de transport.

• Quelles complications peuvent survenir ?

Tout acte médical est susceptible d'entraîner des complications. Les complications de la colonoscopie sont rares. La perforation de l'intestin nécessite dans la majorité des cas une intervention chirurgicale, avec ses risques propres. Les hémorragies, notamment après enlèvement de polypes, sont le plus souvent jugulées par le médecin colonoscopiste, mais nécessiteront une prolongation du séjour pour surveillance. Dans certains cas des transfusions sanguines, ou très rarement, une intervention chirurgicale seront nécessaires. Dans certains cas très exceptionnels, des complications telles que des troubles cardio-respiratoires ou des infections peuvent survenir, surtout si le patient est sous traitements médicamenteux ou présente des antécédants médicaux-chirurgicaux. Il appartient au médecin chargé de l'anesthésie et de la coloscopie, de s'enquérir de ces données. Il est important de noter que la grande majorité de ces complications seront reconnues (et donc traitées) immédiatement. Toutefois, certains symptômes peuvent se manifester seulement plusieurs jours après l'examen. Ainsi, si des symptômes tels que douleurs au ventre, saignements par l'anus, fièvre, frissons, etc... surviennent, il faut contacter immédiatement les médecins qui se sont occupés de vous.

• Est-ce que des infections peuvent se transmettre par les endoscopes?

Les endoscopes sont désinfectés entre chaque examen, selon des techniques standardisées. L'ensemble des accessoires (pinces à biopsies, ...) est soigneusement stérilisé ou jeté. Le risque d'infection dans les centres appliquant les procédures de références est virtuellement nul. Les renseignements concernant ces procédures pourront être demandés au médecin s'occupant de vous.

PDF Formulaire d'information
Colonoscopie

 



Société Belge d'Endoscopie Digestive (SBED)
Homepage Annual meeting 2016 of the BSGIE - Thursday September 22, 2016 - Braine-l'Alleud